Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 13:34

 

Jean Bricmont dans cette vidéo, explique que la gauche et la droite en France ne font plus qu'un (UMPS), la gauche a été convertie au mondialisme, capitalisme, libre échange et l'Europe libérale dans les années 80 :


La Fondation Saint-Simon


Le siège de la Fondation Saint-Simon,
91 bis rue du Cherche Midi à Paris,
juste à coté de "Sciences Po"



Francois Furet,
co-fondateur de la Fondation
(décédé en 1997)

Fondée en 1982 par le très influent historien François Furet et par Pierre Rosanvallon, la Fondation Saint-Simon avait pour objet de "développer l'analyse du monde contemporain". La Fondation s'est dissoute en Décembre 1999. Selon Pierre Rosanvallon, la Fondation avait "accompli sa mission".

Durant 18 ans, elle a rassemblé l'élite dirigeante française. Ses membres étaient des personnalités politiques, des grands chefs d'entreprise, des journalistes et patrons de presse, et quelques universitaires. Environ 100 membres cooptés participaient à des rencontres régulières à huis clos. Un cercle plus large de 500 personnes participaient sur demande à des séminaires interdisciplinaires, tandis qu'un public plus large encore recevait une note de synthèse mensuelle.

Les membres de ce "club" très fermé formaient ce qu'Alain Minc appelle "le cercle de la raison" et que leurs adversaires qualifient de "cercle de la pensée unique".

Lorsque qu'elle s'est dissoute en 1999, la Fondation Saint-Simon avait effectivement "accompli sa mission", à savoir infiltrer la gauche française et la convertir progressivement au libéralisme économique et à la "globalisation". Le bilan de la Fondation Saint-Simon a été salué de tous côtés: "Elle a oeuvré à une véritable mutation du débat socio-politique en France" déclarait Denis Segrestin, professeur de sociologie et directeur du Cristo.

La plupart des membres de la Fondation Saint-Simon se retrouvent aujourd'hui dans une autre organisation très similaire: Le Siècle.

Ses dirigeants étaient Roger Fauroux et François Furet (co-présidents), Pierre Rosanvallon (secrétaire général), Alain Minc (trésorier), Jean-Claude Casanova, Jean Peyrelevade et Yves Sabouret (administrateurs).

La Fondation Saint-Simon était membre du Club de La Hague, un groupe de contact réunissant 25 organisations similaires dans le monde.

 

Quelques membres de la Fondation Saint-Simon


Alain Minc  Ancien fondé de pouvoir de l'industriel italien Carlo de Benedetti. Conseiller économique d'Edouard Balladur (qui l'a notamment désigné au conseil d'administration d'Air France), il s'est rallié à Lionel Jospin au soir du premier tour. Administrateur d'Yves Saint Laurent. Consultant auprès de plusieurs grands chefs d'entreprises, dont François Pinault. Président du conseil de surveillance du Monde et président de la société des lecteurs. Membre du Siècle. Il était le trésorier de la Fondation Saint-Simon.
 

 
François Furet  Agrégé d'histoire, historien au CNRS, journaliste au Nouvel Observateur. Président de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Professeur à l'université de Chicago à partir de 1985. Membre de l'Académie Française, docteur honoris causa des Universités de Tel Aviv et Harvard.

 

 

Pierre Rosanvallon  Ancien conseiller d'Edmond Maire à l'époque où celui-ci dirigeait la CFDT (syndicat proche du Parti Socialiste, reconverti comme le PS au libéralisme). Directeur de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, directeur du Centre de recherches rolitiques Raymond Aron, Professeur au Collège de France.

 

 
Roger Fauroux
  Enarque. Inspecteur des finances. Ancien président de Saint Gobain. Ex-directeur de l'ENA. Ministre de l'industrie dans le gouvernement de Michel Rocard de 1988 à 1991.

 

Philippe Pontet  Enarque. Magistrat à la Cour des comptes. Conseiller ministériel auprès de Valéry Giscard d'Estaing (1972-74) et Norbert Segard (1974-78). Pdg de La Hénin de 1988 à 93, puis d'ERAP en 1994, et du CIC jusqu'en 1998. Administrateur de diverses sociétés dont Eramet et Roussel-Uclaf. Président du conseil de surveillance d'Areva (société issue de la fusion de Framatome et de la Cogema).

Jean-Louis Beffa  Président de Saint-Gobain. Membre du conseil de surveillance du Monde. Ancien vice-président de la Compagnie Générale des Eaux (renomée Vivendi, puis Veolia environnement), membre de la Table ronde des industriels européens (le lobby d'industriels qui inspire directement la politique de la Commission Européenne).

Antoine Riboud  Président de Danone. Administrateur de Paribas, Rhône-Poulenc, Philips, Crédit lyonnais, Havas, Fiat, etc. Membre de la Table ronde des industriels européens.

Christian Blanc  Député UDF, président de Merill Lynch France, ancien président d'Air France, membre du conseil de surveillance du Monde.

Marc Ladreit de Lacharrière  Président de Fimalac, vice-président de L'Oréal, administrateur de la Fondation Bettencourt-Schueller. Il contrôle la SOFRES et diverses publications de droite (Le Spectacle du Monde, Valeurs actuelles, etc.). Vice-président de la Fondation agir contre l'exclusion de Martine Aubry. Il est également membre du Groupe de Bilderberg, et très proche de l'Opus Dei.

Jean-Luc Lagardère  Ancien président du groupe Matra-Hachette (qui contrôle de nombreux médias). Décédé en 2003 au cours d'une hospitalisation pour une intervention bénine. Certains parlent d'une infection nosocomiale, d'autres d'un assassinat déguisé à cause des informations détenues par Mr Lagardère à propos de l'affaire des frégates de Taïwan. (voir le livre du Juge Thierry Jean Pierre, "Taiwan Connections)

Jacques Rigaud  Ancien conseiller de Jacques Duhamel, Maurice Druon et Jean-François Poncet. Ancien président de la CLT (qui contrôle RTL. Membre du conseil de surveillance de Bayard-Presse (La Croix).

René Thomas  Ancien président de la BNP, administrateur d'Havas, Saint-Gobain, Elf, CGE, Banexi, Chargeurs, Matra-Hachette.

Jean Peyrelevade  Président du Crédit Lyonnais. Membre du Siècle.

Jean Daniel  Directeur du Nouvel Observateur.

Jacques Julliard  Journaliste au Nouvel Observateur.

Laurent Joffrin  Journaliste au Nouvel Observateur.

Serge July  Directeur de Libération.

Christine Okrent  Journaliste, animatrice de débats politiques sur France 3 (France Europe Express), épouse de Bernard Kouchner.

Anne Sinclair  Journaliste, productrice TV, membre du Siècle, et par ailleurs épouse de Dominique Strauss-Kahn

Jean Boissonat  Rédacteur en chef du magazine économique l'Expansion

Jean-Pierre Elkabbach  Journaliste, ancien directeur du service politique d'Antenne 2, ex-présentateur des grands débats politiques

Françoise Giroud  Ecrivain, journaliste, directrice de la rédaction de l'Express aux cotés de Jean-Jacques Servan Schreiber, ancien ministre de Valéry Giscard d'Estaing

Michèle Cotta  Ex-directrice générale de France 2, et ex-directrice du service politique de France 2. Membre du Siècle.

Franz-Olivier Giesbert  ex directeur général du Figaro, présentateur de l'émission "Culture et Dépendances" sur France 3. Membre du Siècle.

Francis Mer  Polytechnicien. Diplomé de l'Ecole des Mines. Ministre des Finances dans le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. Ancien président de Saint Gobain puis d'Usinor. Membre du World Economic Forum de Davos.

Luc Ferry  Philosophe. Ministre de l'Education nationale dans le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin.

...
 

Quelques entreprises qui ont financé la Fondation

Saint- Gobain, Danone, Suez, Publicis, Crédit local de France, la banque Worms, la Sema, Caisse des dépôts, MK2 Productions, Cap Gemini... (liste non exhaustive)

 Source:http://www.syti.net/Organisations/SaintSimon.html

 

Aux Etats Unis aussi les républicains et les démocrates ne font qu'un avec les banquiers.

La preuve n°1: à 14:50 minutes

ou ici: http://www.youtube.com/watch?v=XQ3sXFGoDes&t=14m50s

 


La preuve n°2: à 40:30 minutes

ou ici :http://www.youtube.com/watch?v=YfHbGWXbTu8&t=40m30s

 

 

 

 

La preuve n°3: http://philip.dru-administrateur.nwo.over-blog.com/article-le-pouvoir-des-clubs-de-reflexion-dans-les-gouvernements-108173401.html


Relativisme de la dichotomie gauche-droite

Selon Sutton, les États-Unis aidèrent la guérilla marxiste en Angola contre le pouvoir colonial du Portugal, qui était un allié au sein de l'OTAN16.

En 1918 à la suite de la révolution bolchévique, l'American International Corporation, qui est une organisation regroupant des entreprises de Wall Street dont les intérêts les plus prééminents furent ceux de J.P. Morgan, ont politiquement soutenu, par l'intermédiaire de l'un des ses membres William Sands, le journaliste pro-bolchévique John Reed, dont les articles pour le Metropolitan Magazine, auquel il était lié, furent de précieux témoignages de la situation en Russie à l'époque. John Reed était un journaliste engagé qui n'hésitait pas à critiquer ouvertement des individus comme J.P. Morgan, Rockefeller, et l'American International Corporation sur leur implication dans la révolution bolchévique. Toutefois John Reed fut soutenu par l'American International Corporation lorsqu'il fut arrêté à plusieurs reprises en Europe pour propagande, engendrant ses libérations. De plus les financements de John Reed venaient en partie du Metropolitan Magazine, dont son propriétaire était Harry Whitney, l'un des partenaires de J.P. Morgan dans sa firme, il fut également l'un des directeurs de la Guaranty Trust qui était une organisation majeure révélant l'implication d'entreprises de Wall Street dans l'avènement de la révolution bolchévique d'après Antony Sutton. Ces liens entre les garants du capitalisme que sont les entreprises de Wall Street, et John Reed le porte-parole des bolchéviques aux États-Unis, peuvent s'expliquer d'après Antony Sutton par le fait que John Reed consolidait l'idée selon laquelle tous les capitalistes sont en guerre perpétuelle contre les socialistes révolutionnaires. Autrement dit, les entreprises de Wall Street avaient intérêt à ce que cette opposition perdure, dans le but de donner une légitimité à l'existence de la révolution bolchévique. De plus la Guaranty Trust, en plus d'être impliquée dans le financement des bolchéviques, a également créé United Americans, une violente organisation combattant toute forme d'anticapitalisme et n'hésitant pas à annoncer dans la presse les dangers que représentent les communistes pour le peuple des États-Unis. Enfin la firme de J.P. Morgan, qui contrôle également la Guaranty Trust, a aidé financièrement l'un des opposants au régime bolchévique en Sibérie, l'amiral Alexandre Koltchak. Le fait de financer les deux camps de la révolution est, selon l'auteur, un moyen de négocier des concessions avec le nouveau gouvernement en place une fois celui-ci stabilisé, qu'il soit bolchévique ou non. En d'autres termes, Wall Street n'appartient à aucun État et est même hors de cette logique souveraine. En développant ce point de vue, on comprend mieux ce qui à poussé Wall Street à financer une révolution, ceci dans l'unique but de renverser un pouvoir au profit d'un autre qui leur sera redevable10.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Antony_Cyril_Sutton

Partager cet article

Repost 0
Published by Philip Dru - dans NWO Charlie Hebdo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Philip Dru
  • Le blog de Philip Dru
  • : Depuis cinq ans je suis l'actualité sur le nouvel ordre mondial, le 11 septembre, la crise de la dette, les Young Leaders de la French-American Foundation. J'essaie de rassembler tout sur mon blog.
  • Contact

Profil

  • Philip Dru
  • J'ai fait ce blog par révolte sur le systeme financier, la création monétaire par le crédit, la reserve fractionnaire. La BCE prête notre argent à 0,05% au banques privées et elles le prêtent aux états à 3, 4, 5, 6, 7, 8...% donc à nous.
  • J'ai fait ce blog par révolte sur le systeme financier, la création monétaire par le crédit, la reserve fractionnaire. La BCE prête notre argent à 0,05% au banques privées et elles le prêtent aux états à 3, 4, 5, 6, 7, 8...% donc à nous.

Recherche

Texte Libre

Revenir à l'accueil

 

Contact

 

 

 

Code barres 666

 

 
Je ne suis pas responsable des publicités sur mon blog. Over-blog impose des pubs à tous les blogs non prémium. Voici un extrait de leur mail : "Pour continuer de vous fournir un espace d’expression libre, gratuit et facile d’accès, votre blog intégrera prochainement quelques espaces publicitaires. Ce changement va nous permettre de continuer de vous apporter un service de qualité. De nombreuses nouveautés vont bientôt voir le jour, vous permettant d’améliorer vos publications et de renforcer votre présence sur le web".
 
Sinon voila la solution :
 
Certaines pubs passent au-dessus d'adblock, désolé.
Marre des pubs ?  Téléchargez  Adblock plus  pour Firefox, Chrome, Android, Opera, Internet Explorer, Safari. Vidéo . Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube.
 
 
Philip Dru Administrator   

Qui aurait pu croire qu'un petit
bouton rouge pouvait faire
autant de choses?
(Cliquez dessus)

 

 

 

Le retour de la boxnews chatango!