Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 18:23

 

Quel est le but de ces clubs de réflections.

Voila le résultat du lobbying intensif dans les clubs de réflections, auprès des hommes politiques et des hommes de medias.

Le Nouvel Ordre mondial : A) Les vidéos

  

http://rutube.ru/video/af11f91a9a4d927c0b0b0fa4005be228/

 

 

 

http://rutube.ru/video/b2808300aea1d1a2c5b668510ddb88d5/

 

 

 

 
 
B) Archive du bac 2012

Corrigé du Bac S : le sujet d'Histoire-Géo : Epreuve majeure 3

Les sujets et corrigés du Bac S 2012 seront disponibles dès leur sortie sur le site de Letudiant. Retrouvez tous les sujets du Bac S corrigés et commentés par nos professeurs gratuitement en ligne. Les Résultats du Bac S seront quant à eux disponibles dès leur publication. Retrouvez aussi gratuitement les corrigés du Diplôme national du brevet  dès leur disponibilité.

Forums

Le sujet d'Histoire-Géo : Epreuve majeure 3 :

ÉTUDE D’UN ENSEMBLE DOCUMENTAIRE

Vers un nouvel ordre mondial : espoirs et réalités
Liste des documents :
Document 1 : Le « nouvel ordre mondial » selon John Kenneth Galbraith

Document 2 : De l’anticommunisme au jihad anti-américain
Document 3 : Les Etats-Unis et le monde

Document 4 : Les défis d’un monde qui change Première partie :
Analysez l'ensemble documentaire en répondant aux questions suivantes :

1. Comment John Galbraith envisage-t-il le nouvel ordre mondial et le rôle de l’ONU à la fin des années 1980 ? (document 1)

2. En quoi les nouvelles menaces évoquées par les documents 1, 2, et 3 montrent-elles les limites de cette analyse ?

3. De quelle vision du monde le document 3 témoigne-t-il?

4. En confrontant les documents 1 et 4, montrez à quels défis la communauté internationale n’a pas répondu en 2005.
Deuxième partie :
À l'aide des réponses aux questions, des informations contenues dans les documents et de ses connaissances, le candidat rédigera une réponse organisée au sujet suivant :
Vers un nouvel ordre mondial : espoirs et réalités

Le corrigé d'Histoire-Géo : Epreuve majeure 3, Bac S :

Etude d’un Ensemble Documentaire : « Vers un nouvel ordre mondial : espoirs et réalités »
Document 1 : Le « nouvel ordre mondial » selon John Kenneth Galbraith.
Document 2 : De l’anticommunisme au jihad anti-américain, par Gilles Kepel.
Document 3 : Les États-Unis et le monde [caricature].
Document 4 : Les défis d’un monde qui change, rapport de Kofi Annan (2005).

Questions
On pouvait attendre, dans les réponses, les expressions ou événements suivants.

Q°1. Nouvel ordre mondial dont l’équilibre dépend des relations entre pays riches et pauvres, nécessité d’aide à la transition vers la démocratie et le capitalisme par « de l’argent et des crédits » des pays riches vers les pays pauvres, nécessité de lutte contre la pauvreté et pour l’éducation. Rôle central de l’ONU, revenu au centre des relations internationales lors de la guerre du Golfe (URSS passive), nécessité d’un « certain » abandon de souveraineté des États au profit de l’ONU pour qu’elle agisse à la fois pour faire respecter la Charte (pas d’agression d’un État contre un autre) et pour empêcher les « massacres » à l’intérieur d’un pays membre (droit d’ingérence développé par Bernard Kouchner).

Q°2. Limites et menaces : la volonté des États-Unis de ne pas céder un pouce de souveraineté (doc.1), l’essor du terrorisme islamiste issu de la guerre froide et la difficulté à la cerner en un État ou un groupe unique (doc.2), la difficulté à penser la complexité du monde avec la doctrine Bush de lutte contre l’Axe du Mal (2001).

Q°3. Ce document témoigne d’une vision manichéenne du monde : les États et les peuples sont séparés entre ceux qui correspondent aux valeurs reconnues comme le Bien et celles définies comme l’incarnation du Mal, les États-voyous (Rogue States), qui refusent l’influence américaine, et/ou des idées considérées comme occidentales (libéralisme politique, libéralisme économique, droits de l’homme).

Q°4. En 1991, Galbraith préconisait une accentuation de la gouvernance mondiale par un poids plus important accordé à l’ONU pour 1/ lutter contre les États qui menaceraient leurs propres peuples ; 2/ lutter contre la pauvreté ; 3/ lutter pour l’éducation. En 2005, l’ONU est redevenue un lieu de discussion, mais les tensions nées du 11 Septembre ont réduit l’aide du Nord vers le Sud, le Nord étant préoccupé de la seule sécurité. Si le monde est « plus riche » qu’en 1991, « la répartition » de cette richesse est plus inégale. Aucun des objectifs de 1991 ne semble avoir été atteint, et l’ONU fait face à une « perte de confiance » qui remet en cause le principe même d’une gouvernance mondiale.

Réponse organisée : « Vers un nouvel ordre mondial : espoirs et réalités ».
Plan possible :

1. Les espoirs de 1991 : rôle central de l’ONU, lutte contre la pauvreté, gestion commune des affaires du monde.
2. Le terrorisme et ses conséquences : fin du multilatéralisme, doctrine Bush de l’Axe du Mal, priorité accordée à la sécurité.
3. En 2005, accentuation des inégalités Nord/Sud, influence majeure des États les plus riches, tentatives d’organisation des pays des Suds pour contrebalancer l’influence américaine. 

http://web.archive.org/web/20120623133856/http://www.letudiant.fr/examen/baccalaureat/bac-s/corriges-et-sujets-du-bac-s/corrige-du-bac-s-le-sujet-d-histoire-geo-epreuve-majeure-3.html

 

C) Citation NWO

Ils ont dit...

   

Le but des Rockefeller et de leurs alliés est de créer un gouvernement mondial unique combinant le Supercapitalisme et le Communisme sous la même bannière, et sous leur contrôle. [...] Est-ce que j’entends par là une conspiration? Oui, en effet. Je suis convaincu qu’il y a un tel complot, d’envergure internationale, en planification depuis plusieurs générations, et de nature incroyablement maléfique.

Lawrence Patton McDonald (1935-1983), congressiste américain tué dans l’attaque d’un vol de la Korean Airlines, dans un message public diffusé en 1976

 

Wright Patman,
membre démocrate du Congrès
1928-1976
président du comité de la Banque et de la Monnaie 1963-1975

Je n’ai jamais vu personne ayant pu, avec logique et rationalité, justifier que le gouvernement fédéral emprunte pour utiliser son propre argent... Je pense que le temps viendra où les gens demanderont que cela soit changé. Je pense que le temps viendra dans ce pays où ils viendront nous accuser, vous, moi, et toute personne liée au Congrès, d’être resté assis sans rien faire et d’avoir permis à un système aussi stupide d’être perpétué.

 

"Nous sommes à la veille d'une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial."

David Rockefeller.

 

"Pour pouvoir stabiliser la population mondiale, il serait nécessaire d'éliminer 350 000 personnes par jour. C'est une chose horrible à dire, mais c'est tout aussi horrible de ne pas le dire."
Jacques Cousteau (1910-1997), publié dans le Courrier, une publication de l'UNESCO (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization).

 

Maurice Allais, 
Prix Nobel de Sciences Économiques 1988

Maurice Allais compare le système de réserves fractionnaires à du faux-monnayage :

Dans son essence, la création monétaire ex nihilo actuelle par le système bancaire est identique, je n’hésite pas à le dire pour bien faire comprendre ce qui est réellement en cause, à la création de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement condamnée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents. (La Crise mondiale aujourd’hui, éd. Clément Juglar, 1999)

 

Allais ne considère pas que ce système soit immoral, ce qui le préoccupe est d'abord son instabilité :

Fondamentalement, le mécanisme du crédit aboutit à une création de moyens de paiement ex nihilo, car le détenteur d'un dépôt auprès d'une banque le considère comme une encaisse disponible, alors que, dans le même temps, la banque a prêté la plus grande partie de ce dépôt qui, redéposée ou non dans une banque, est considérée comme une encaisse disponible par son récipiendaire. À chaque opération de crédit il y a ainsi duplication monétaire. Au total, le mécanisme du crédit aboutit à une création de monnaie ex nihilo par de simples jeux d'écriture. Reposant essentiellement sur la couverture fractionnaire des dépôts, il est fondamentalement instable. (La crise mondiale d’aujourd’hui, article du Figaro, octobre 1998)

 

« Jamais la nécessité d’un nouvel ordre international n’a paru aussi nécessaire autour de trois principes que nous portons depuis des années : le renforcement et la démocratisation des institutions internationales, à commencer par l’ONU ; le respect du droit et de l’intégrité territoriale ; l’organisation d’une politique du développement à l’échelle de la planète.".

François Hollande, discours de l'Université d'été 2008 du Parti Socialiste (PS).

 

Henry Makow

Les banquiers gouvernent le monde grâce à la dette qui correspond à l’argent créé à partir du néant. Ils ont besoin de gouverner le monde pour s’assurer qu’aucun pays ne faiblisse ou ne tente de les renverser. Aussi longtemps que les banques privées, au lieu des gouvernements, contrôleront la création de l’argent, la race humaine sera condamnée. Ces banquiers et leurs alliés ont tout acheté et tout le monde.

 

« Depuis que je suis entré en politique, j'ai eu surtout les vues des hommes qui se confiaient à moi en privé. Certains des plus grands hommes aux USA, dans le domaine du commerce et de l’industrie, ont peur de quelque chose. Ils savent qu'il y a un pouvoir quelque part si organisé, si subtil, si attentif, si puissant, si complet, si dominant, que le mieux est de ne pas parler trop fort quand ils parlent en le condamnant. »

Woodrow Wilson, 28ième président des États-Unis 1913-1921

 

Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une armée debout...
Thomas Jefferson, président des États-Unis de 1800 à 1808.

 

Citation d'Henri Ford: "L'unique objectif de ces financiers est le contrôle du monde par la création de dettes inextinguibles."

 

"Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin."
Henry Ford (1863-1947)

 

"Nous aurons un gouvernement mondial, que cela plaise ou non. La seule question sera de savoir si il sera créé par conquête ou par consentement."

Paul Warburg Rapport du Conseil des Relations Étrangères (CFR) par James Warburg, membre du Comité des Relations Étrangères du Sénat le 17 février l950.

 

"Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, Time Magazine et d'autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l'exposition publique durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à entrer dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l'autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés."

David Rockefeller Président et fondateur du Groupe de Bilderberg et de la Commission Trilatérale. Président du CFR. Propos tenus à la rénion du Groupe de Bilderberg à Baden Baden en 1991


"La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre contre les Etats-Unis. Une guerre permanente, économique, une guerre sans morts. [...] Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. Une guerre inconnue, une guerre permanente, sans morts apparemment, et pourtant une guerre à mort."
François Mitterrand (1916-1996), Ex-Président Français. Commentaire lors d'un entretien privé avant sa mort, cité dans le Courrier International du 13 Avril 2000

 

"Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des É-U, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est   l'accusation, je suis coupable et fier de l’être."

David Rockefeller, MEMOIRES, page 405


D) <<Corporate Socialisme>> ou le socialisme pour les grandes entreprises ou les banques.

Notre système capitaliste est en fait du « sociale corporatisme » ou l’élaboration d’un généreux système de subventions, de réductions d’impôt et de contrats juteux avec l’état, qui prône la privatisation des profits et la socialisation des pertes et du risques ou pile je gagne face tu perds. Page 73

 

Il est dans l’intérêt pécuniaire des banquiers internationaux de centraliser le pouvoir politique (d’où le projet d’un gouvernement mondial ou NWO), et cette centralisation peut être plus facilement  atteinte au sein d’une société collectiviste, telle que la Russie socialiste, l’Allemagne national-socialiste (d’où le financement des NAZI par les banquiers internationaux) ou les Etats-Unis socialiste fabiens. Page 266


Les <<Fabiens (lien vers le site de la société fabienne)>> constituèrent en 1884 (Orwell faisait partie de la société fabienne) le plus célèbre club de pensée socialiste en Angleterre. Depuis la naissance de ce <<club>>, ont figuré la plupart des grands intellectuels de la gauche anglaise, à commencer par Georges Bernard Shaw et les Webb (Sidney et Béatrice), mais aussi des hommes d’Etat, dont Ramsey Mac Donald qui devint en 1924 le premier ministre travailliste. Pages 266 et 267

 Le sigle de la Fabian Society un loup déguisé en mouton...

La dénomination de <<fabienne>>, quelque peu mystérieuse au premier abord, est une référence à un épisode de l’histoire romaine. Nommé dictateur par le sénat de Rome, Fabius inaugura contre le Carthaginois Hannibal une habile stratégie de guérilla, alors appelée de <<temporisation>> : Fabius <<Cunctator>> (le temporisateur) réussi ainsi à affaiblir considérablement les forces ennemies sans les affronter. Pour un <<Fabien>>, l’ennemi est le capitalisme : il importe d’en saper les bases par des réformes progressives dont le but est d’accélérer l’arrivée du moment où un dernier effort, baptisé <<révolutionnaire>> permettra de parvenir à la société <<socialiste>>. Celle-ci, dans l’esprit de ses promoteurs, serait en particulier fondée sur l’appropriation publique des moyens de production et d’échange. (source : Encyclopédia Universalis) Idem

 

Aujourd’hui, le fabianisme est devenu le mode d’action privilégié des sociaux-démocrates élitistes dans le monde entier. Mondialiste, les Fabiens préconisent la révolution par le haut, recrutant les élites, pénétrant le maximum d’institutions pour y diffuser l’idée socialiste et d’en imprégner l’opinion publique jusqu'à obtenir un consensus, la fameuse <<pensée unique>>. S’ils prétendent faire la synthèse entre le socialisme et le capitalisme ou Nouvel Ordre Mondial, pour eux le partage est simple : le socialisme est réservé aux masses et le capitalisme à la Nomenklatura ou a l’Establishment qui les dirige. Idem

 

Pendant la plus grande partie du XXème siècle, le système de Réserve Fédérale, en particulier la Fédérale Réserve Bank de New-York (qui est hors de contrôle du congrès, qui ne subit aucun audit et aucun contrôle, qui a le pouvoir de battre monnaie et de créé le crédit à volonté), a exercé un quasi monopole sur la direction de l’économie américaine. Page 268

 

La Réserve Fédérale est un parfait exemple de sociale corporatisme, elle ponctionne les intérêts sur la création monétaire de l’Etat ou du parasitisme (16800 milliards en 2013 + lien us dept clock). De plus la création monétaire est une fonction régalienne (article premier section huit de la constitution des Etats-Unis). Tout ça pour que les cinq banques privées qui possèdent les actions de la Fed. (Liens vers : a qui appartient la Fed)

 

En Belgique les intérêts notionnels sont de bons exemples de sociale corporatisme car les PME ne peuvent pas en bénéficié alors qu’elles pourvoient 80% des emplois. Les PME n’ont pas les moyens de faire de l’ingénierie fiscale comme les multinationales.

 

Dernièrement les sauvetages des banques par les états européens (Fortis, Dexia, les banques de Chypres, les 16000 milliards que la Fed a prêté à 0,25% aux banques entre autres européennes + liens) sont aussi des bons exemples de «sociale corporatisme>>.

 

En Europe les banques prennent directement les intérêts sur la création monétaire par la réserve fractionnaire pour le financement du budget d’état, sans passer par la BNB (en Belgique) ou la BCE (art 123 du traité de Lisbonne) contrairement aux USA. Les banques reçoivent à 0,5% la monnaie centrale de la BCE pour la redonner aux états à 3, 4, 5, 6, 7…% c’est aussi du sociale corporatisme.  


Article fait entre autres à partir du livre : Wall Street et l'ascension de Hitler de Antony Cyril Sutton (chercheur à Stanford au sein de la fondation Hoover de 1968 à 1973. Il enseigna l'économie à l'UCLA. Il étudia à Londres, Göttingen et UCLA et fut titulaire d'un doctorat en sciences de l'Université de Southampton, en Angleterre).


Article de Philip Dru.

 

E) Le plan Marburg

 

"Les gouvernements du monde entier, d'apres le plan Marburg, devaient être socialisés tandis que le pouvoir suprême resterait entre les mains des financiers internationaux << afin de contrôler leurs assemblées et leurs conseils et ainsi assurer la paix et apporter un remède spécifique aux malheurs de l'humanité.>>"

 

Page 292 du livre : "Wall Street et la révolution bolchevique".

 

"Mais Trotski se déclarait lui-même internationaliste. Nous avons noté avec un certain interêt ses connections internationaliste, ou tout au moins ses amis, au plus haut niveau au Canada. Trotski n'était alors ni pro-Russe, ni pro-Alliance, ni pro-Allemand, contrairement à ce que de nombreuses personnes ont essayé de faire croire. Trotski était pour la révolution mondiale, pour la dictature mondiale ; il était, en un mot, un internationaliste. Les Bolcheviks et les banquiers ont donc cet important point commun : l'internationalisme. La révolution et la finance internationale ne sont pas du tout incompatibles si la révolution a pour résultat d'établir une autorité plus centralisée. La finance internationale préfère avoir affaire à des gouvernements centraux. Ce dont les banquiers ne veulent absolument pas, c'est d'une économie de laisser-faire et d'un pouvoir décentralisé, parce que cela émiette le pouvoir."

 

Page 294 du livre : "Wall Street et la révolution bolchevique".

 

C'est quoi le NWO :

 

Une monnaie mondiale, un gouvernement mondial, un tribunal mondial etc... Le socialisme pour les pauvres et le capitalisme pour les riches (Elite), le tout ensemble dans un gouvernement global.

Socialisme = Transfère par les impôts vers les actionnaires des banques privées.

 

Citoyen -> impôt -> état -> dette -> banques -> actionnaires

 

Dette publique france 2 000 milliards d'euros. Service de la dette (capital plus interêts) 200 milliards par an.

Dette publique Belgique 380 milliards d'euros. Service de la dette (capital plus interêts) 45 milliards par an, c'est le premier budget de l'état Belge.

 

Le service de la dette représente le paiement annuel des échéances (capital plus intérêts) des emprunts souscrits. La charge de la dette représente le paiement des intérêts seuls ; elle se montait à 47,4 milliards d'euros pour l'année 2005, soit la presque totalité de l'impôt sur le revenu payé par les Français (qui représente, en 2006, 17 % des recettes de l'État). Cette charge était en 2005 le deuxième poste budgétaire de l'État français, après celui de l'Éducation nationale et avant celui de la Défense30. En 2006, et pour l'État seul, la charge des intérêts de la dette était de 39 milliards d'euros, soit 14,6 % du budget de l'État31. La charge des intérêts se montait en 2007 à plus de 50 milliards d'euros (augmentation de 12 % par rapport à 2006)[réf. souhaitée]. Il s'agit de l'équivalent du déficit public. Les intérêts sont en train de devenir le premier poste budgétaire de l'État français. En 2012, les intérêts de la dette s'élèveront à 48, 8 milliards d'euros 32.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_de_la_France


Partager cet article

Repost 0
Published by Philip Dru - dans NWO
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Philip Dru
  • Le blog de Philip Dru
  • : Depuis cinq ans je suis l'actualité sur le nouvel ordre mondial, le 11 septembre, la crise de la dette, les Young Leaders de la French-American Foundation. J'essaie de rassembler tout sur mon blog.
  • Contact

Profil

  • Philip Dru
  • J'ai fait ce blog par révolte sur le systeme financier, la création monétaire par le crédit, la reserve fractionnaire. La BCE prête notre argent à 0,05% au banques privées et elles le prêtent aux états à 3, 4, 5, 6, 7, 8...% donc à nous.
  • J'ai fait ce blog par révolte sur le systeme financier, la création monétaire par le crédit, la reserve fractionnaire. La BCE prête notre argent à 0,05% au banques privées et elles le prêtent aux états à 3, 4, 5, 6, 7, 8...% donc à nous.

Recherche

Texte Libre

Revenir à l'accueil

 

Contact

 

 

 

Code barres 666

 

 
Je ne suis pas responsable des publicités sur mon blog. Over-blog impose des pubs à tous les blogs non prémium. Voici un extrait de leur mail : "Pour continuer de vous fournir un espace d’expression libre, gratuit et facile d’accès, votre blog intégrera prochainement quelques espaces publicitaires. Ce changement va nous permettre de continuer de vous apporter un service de qualité. De nombreuses nouveautés vont bientôt voir le jour, vous permettant d’améliorer vos publications et de renforcer votre présence sur le web".
 
Sinon voila la solution :
 
Certaines pubs passent au-dessus d'adblock, désolé.
Marre des pubs ?  Téléchargez  Adblock plus  pour Firefox, Chrome, Android, Opera, Internet Explorer, Safari. Vidéo . Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube.
 
 
Philip Dru Administrator   

Qui aurait pu croire qu'un petit
bouton rouge pouvait faire
autant de choses?
(Cliquez dessus)

 

 

 

Le retour de la boxnews chatango!