Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 00:07

 

Version de la "RTBF" du mardi 12 juillet 2016 à 18h47

 

L'Etat français jugé responsable de l'assassinat d'un militaire par Mohamed Merah

 

La justice française a jugé mardi l’État en partie responsable de la mort d'un militaire tué en 2012 par un jihadiste, Mohamed Merah,  dont les services de renseignement avaient arrêté quelques mois plus tôt la surveillance.                (Faux! Voir l'article plus bas).

Merah, délinquant âgé de 23 ans sombré dans l'islam radical, avait semé la terreur en mars 2012 dans la région de Toulouse, en assassinant en quelques jours trois militaires, trois enfants juifs et un enseignant d'une école juive de Toulouse.

Il avait ensuite été tué le 22 mars par la police dans un appartement de la ville où il s'était retranché.

Saisi par le père d'un des soldats victimes de sa randonnée meurtrière, le tribunal administratif de Nîmes a estimé que l'abandon fin 2011 de la surveillance de Merah constituait "une faute engageant la responsabilité" des pouvoirs publics. Aux yeux des magistrats, cette décision "a compromis les chances d'empêcher un attentat".

Comportement "hautement suspect"

Le tribunal a relevé "la difficulté de la mission" des services de renseignement en matière de surveillance antiterroriste, mais il a pointé du doigt "le profil de Mohamed Merah" et le "caractère hautement suspect de son comportement, établi depuis plusieurs années".

Merah, qui s'était rendu en Afghanistan et au Pakistan en 2010 et 2011, faisait l'objet "depuis 2006, de l'attention des services de renseignements" pour sa fréquentation des milieux de l'islamisme radical et son appartenance à cette mouvance, ont rappelé les juges.

Après les tueries de 2012, le ministre de l'Intérieur français de l'époque, Claude Guéant, avait déclaré que "personne (n'avait) jamais décelé d'intention criminelle chez lui", d'où la décision de stopper sa surveillance.

"Maintenant que j'ai obtenu satisfaction, je vais attaquer les personnes nommément. Il y a des gens qui étaient responsables et qui n'ont pas fait leur travail", a ajouté Albert Chennouf Meyer, dont le fils Abel avait été abattu avec un autre soldat le 15 mars 2012.

Source

 

 

Version du magazine "Le Point" du 10/07/2012 à 12:36.

 

EXCLUSIF. La DCRI téléphone à Merah 2 heures après la tuerie d'Ozar-Hatorah

 

Le renseignement intérieur était bien en contact avec le tueur de Toulouse au point de l'appeler régulièrement.

 

Les fadettes de Mohamed Merah ont parlé. Les factures détaillées de son numéro de portable apportent leurs lots de révélations. On y apprend que la DCRI a eu huit contacts téléphoniques avec le tueur de Toulouse et Montauban entre le 22 octobre 2011 et le 19 mars 2012, jour où le djihadiste a assassiné quatre personnes, dont trois enfants, à l'école confessionnelle Ozar-Hatorah à Toulouse.

Ce 19 mars 2012, alors que le terroriste venait de commettre ses crimes, il reçoit deux appels qui sont directement transférés sur son répondeur, l'un à 10 h 49, l'autre à 12 h 2, soit quelques heures seulement après l'effroyable tuerie. Les fonctionnaires l'avaient-ils déjà identifié comme suspect ? Si oui, pourquoi avoir attendu qu'il se retranche chez lui, deux jours plus tard, pour procéder à son interpellation ?

Certains policiers de la DCRI sont soupçonnés par la Justice d'avoir fait fuiter, à TF1, l'enregistrement audio des négociations entre Mohamed Merah et un agent local de la centrale du renseignement, laissant croire à une faute personnelle de ce fonctionnaire pour sauver l'institution. À la lecture des fadettes, le mystère demeure entier concernant les liens entre la DCRI et Mohamed Merah.

 

En contact avec un djihadiste condamné

Au sein de l'antenne locale du service de renseignement, si on confirme au vu des fadettes que c'est bien un agent local qui a été régulièrement en contact avec Mohamed Merah, les rapports écrits ont tous été envoyés au siège à Levallois. "Tous nos documents sont à la disposition des magistrats, ils peuvent venir les chercher. Nous n'avons aucune raison de croire que la direction de la DCRI traîne les pieds pour aider à la manifestation de la vérité."

Par ailleurs, la surveillance téléphonique de Mohamed Merah aurait pu intriguer les fins limiers de la DCRI. Durant la période qui précède son premier crime, il passe ou reçoit une vingtaine de coups de fil par jour. Outre sa famille, il est en conversation régulière avec Sabri E., qu'il appelle - une soixantaine de fois - beaucoup plus souvent que sa mère. Sabri E., un Toulousain, a été arrêté en 2006 à la frontière entre la Syrie et l'Irak alors qu'il s'apprêtait à combattre l'armée américaine. Il a été condamné en 2009 pour sa participation à une entreprise terroriste et a effectué quatre ans de prison à Fleury-Mérogis.

En décembre 2011, un nouvel interlocuteur de Mohamed Merah apparaît. Il s'agit d'Olivier Philippe C., soupçonné d'avoir régulièrement aidé des salafistes toulousains à se rendre au Moyen-Orient. Placé en garde à vue à plusieurs reprises, il n'a jamais été poursuivi. Des salafistes radicaux au banditisme, Mohamed Merah n'était, semble-t-il, pas très regardant dans ses relations. En épluchant son relevé téléphonique, les policiers ont identifié plusieurs personnes connues pour trafic de stupéfiants, vols à main armée et/ou violences. Des contacts réguliers vivant dans le Sud-Ouest, mais également à Paris et en région parisienne.

Source

 

Voir aussi: Mohamed Merah travaillait pour les RG (Le Point)  Modifié le - Publié le | Le Point.fr

 

Et maintenant ( "Le Point" a complètement oublié ça première version.

 

 

Un incroyable débat sur l'affaire Merah.

 

 

Conclusion en vidéo (france2) , la DCRI fait comme le FBI.

 

VIDEO. Le FBI accusé de fabriquer de faux complots terroristes

 

Dans cet extrait de l'émission "Envoyé spécial" diffusée le jeudi 12 février, les journalistes ont rencontré Mike German. Cet ancien agent du FBI dénonce les pratiques de l'agence dans une Amérique encore meurtrie par les attentats du 11-Septembre.

 

Envoyé spécial : Le FBI accusé de fabriquer de faux complots terroristes

 

version longue:

 

Pendant vingt-cinq ans, Mike German a travaillé comme agent spécial du FBI. En 2004, il démissionne après avoir dénoncé les dérives de la lutte antiterroriste aux États-Unis. Depuis les attentats du 11 septembre 2001, débusquer les terroristes est devenu la priorité numéro un. Sur le terrain, des informateurs ont pour mission d'identifier des cellules antiterroristes avant qu'elles ne passent à l'action. Sous pression, certains auraient été poussés à créer de toutes pièces des cellules intégristes

 

Des affaires fabriquées de toutes pièces

Mike German décrit un système bien rodé : l'agence attirerait des musulmans dans ses filets à l'aide d'agents infiltrés qui vont les pousser à faire l'apologie d'actes de terrorisme. Dans ces cellules identifiées par l'agence, ni armes, ni ressources, ni complot avant l'arrivée de ces informateurs, prêts à souffler mot pour mot à leurs contacts les délits pour lesquels ils seront condamnés. L'ancien agent explique à la journaliste Virginie Vilar la méthode mise en place par le FBI, prêt à fournir des armes, de l'argent ainsi que le plan de l'attaque. Pour lui, "c'est de la fabrication d'affaires". C'est aussi la conclusion d'un rapport de l'ONG Human Rights Watch publié le 21 juillet 2014.

 

Un budget de 3 milliards de dollars

Pour mener la "guerre contre le terrorisme" lancée par le président George W. Bush, le budget du FBI a considérablement augmenté. Il est désormais de 3 milliards de dollars annuels. Pour Mike German, cela ne fait aucun doute : l'agence est tenue par une "politique du chiffre". Il lui faut des coupables à tout prix. "On dirait que le FBI essaie d'entretenir la peur dans l'opinion publique et auprès du Congrès, qui décide de lui donner de l'argent et du pouvoir."

 

Les Américains musulmans stigmatisés

"La communauté musulmane est suspectée d'office", poursuit-il. "En envoyant des informateurs, le FBI mène plusieurs intrusions dans cette communauté − pas seulement pour fabriquer de faux complots terroristes, mais aussi pour, tout simplement, espionner les musulmans." Cibler une communauté pour sa pratique religieuse est, selon lui, un acte injustifiable dans une démocratie.

 Sur Twitter, de nombreux utilisateurs se disent choqués par ces méthodes :

La suite sur: francetvinfo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Philip Dru
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Philip Dru
  • Le blog de Philip Dru
  • : Depuis cinq ans je suis l'actualité sur le nouvel ordre mondial, le 11 septembre, la crise de la dette, les Young Leaders de la French-American Foundation. J'essaie de rassembler tout sur mon blog.
  • Contact

Profil

  • Philip Dru
  • J'ai fait ce blog par révolte sur le systeme financier, la création monétaire par le crédit, la reserve fractionnaire. La BCE prête notre argent à 0,05% au banques privées et elles le prêtent aux états à 3, 4, 5, 6, 7, 8...% donc à nous.
  • J'ai fait ce blog par révolte sur le systeme financier, la création monétaire par le crédit, la reserve fractionnaire. La BCE prête notre argent à 0,05% au banques privées et elles le prêtent aux états à 3, 4, 5, 6, 7, 8...% donc à nous.

Recherche

Texte Libre

Revenir à l'accueil

 

Contact

 

 

 

Code barres 666

 

 
Je ne suis pas responsable des publicités sur mon blog. Over-blog impose des pubs à tous les blogs non prémium. Voici un extrait de leur mail : "Pour continuer de vous fournir un espace d’expression libre, gratuit et facile d’accès, votre blog intégrera prochainement quelques espaces publicitaires. Ce changement va nous permettre de continuer de vous apporter un service de qualité. De nombreuses nouveautés vont bientôt voir le jour, vous permettant d’améliorer vos publications et de renforcer votre présence sur le web".
 
Sinon voila la solution :
 
Certaines pubs passent au-dessus d'adblock, désolé.
Marre des pubs ?  Téléchargez  Adblock plus  pour Firefox, Chrome, Android, Opera, Internet Explorer, Safari. Vidéo . Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube.
 
 
Philip Dru Administrator   

Qui aurait pu croire qu'un petit
bouton rouge pouvait faire
autant de choses?
(Cliquez dessus)

 

 

 

Le retour de la boxnews chatango!